STOCK EN SUISSE / 6 MOIS D'ABONNEMENT IFIT GRATUIT POUR CHAQUE NOUVELLE COMMANDE
0 Einkaufswagen
In den Einkaufswagen
    Sie haben Artikel in Ihrem Warenkorb
    Sie haben 1 Artikel in Ihrem Warenkorb
    Gesamt
    Zur Kasse mit dem Einkaufen fortfahren

    SOMMAIRE

    • Tapis de course

    • Vélo

    • Elliptique

    • Cross training

    • Rameur

    Prenez note que nos produits sont destinés uniquement à un usage domestique. Bitte beachten Sie, dass unsere Produkte nur für den privaten Gebrauch bestimmt sind.

    TAPIS DE COURSE

    Se muscler les jambes, les abdos, les lombaires, ou plutôt faire du cardio training? S’entrainer par tous les temps? Se préparer à courir un marathon, ou reprendre le sport après une grossesse? Perdre du poids? On a tous une bonne raison d’installer un tapis de course chez soi. D’autant plus qu’il peut même aujourd’hui être connecté, multimédia… et décidément plus « fun » !

     

    Pourquoi courir sur un tapis de course, chez soi, plutôt qu’en extérieur ?

    5 bonnes raisons de courir sur un tapis de course, plutôt qu’en extérieur

    C’est décidé, vous vous (re)mettez à la course. Mais faut-il mieux courir à domicile sur un tapis de course, ou en extérieur ? La question est légitime, car les fans de running en plein air font de nombreux reproches au tapis de course. Toutefois, il faut relativiser : si certaines critiques étaient autrefois justifiées, les tapis ont bien changé ces dernières années. Ils reproduisent toujours mieux les conditions de la course à pied en extérieur, et y ajoutent des avantages inédits (régularité, souplesse, sécurité). Les tapis de course nouvelle génération n’ont décidément plus rien à envier au running outdoor. Voici 5 bonnes raisons de vous lancer.

    Les avantages de la course sur tapis par rapport à la course en extérieur
    • Un entrainement plus régulier. Vent violent, pluie battante, terrain détrempé, journées trop courtes en hiver… De nombreuses raisons vous poussent à renoncer à une séance en plein air. Et la démotivation s’installe très vite. Sur un tapis de course, vous respectez un entrainement régulier : quelle que soit la météo, enfilez vos chaussures de running et c’est parti.
    • Une course moins traumatisante pour les articulations. Vous avez les articulations fragiles ? Vous êtes en surpoids ? Avec le tapis de course, oubliez les chevilles tordues sur les irrégularités des chemins, et les chocs répétés d’une course sur le bitume. Le tapis de course, grâce aux différents amortis et à une largeur de bande de course adaptée, offre une foulée confortable. Nous constatons d’ailleurs que les tapis de course NordicTrack, reconnus pour leur confort et leur fiabilité, sont très souvent adoptés pour reprendre la course après une blessure. Et conservé ensuite par les utilisateurs, rétablis… mais séduits.
    • Un coach à domicile. Lorsque vous courrez en plein air, votre entraînement est souvent approximatif. Bien sûr, podomètres et montres connectées vous communiquent a posteriori le temps de course et les kilomètres parcourus. Mais avec un tapis de course, le suivi est constant, sous vos yeux en temps réel. Et les meilleurs tapis, comme ceux de la gamme NordicTrack, proposent de véritables programmes d’entraînement, selon vos objectifs : un véritable coach virtuel vous accompagne.
    • Une course en toute sécurité. Courir en extérieur, c’est parfois partager la route avec des véhicules, ou le chemin avec des chiens peu amicaux. Beaucoup de joggers en ont fait l’expérience. Sur votre tapis de course, vous vous entrainez en toute sécurité : pas de pollution, de véhicules qui risquent de ne pas vous voir, de piétons à éviter…
    • Un ravitaillement aisé. Lors d’un entrainement, il faut boire. Inutile de vous charger d’une bouteille d’eau : posez-la près du tapis de course, à portée de main, et courrez tranquillement.
    Des obstacles faciles à contourner

    Les détracteurs du tapis de course lui reprochent souvent une foulée artificielle. La parade est simple : les recherches ont prouvé qu’en inclinant le tapis de 1 à 2°, l’entraînement reproduisait une course naturelle. On accuse aussi le tapis d’être « toujours pareil ». Rien de plus faux aujourd’hui. L’inclinaison réglable permet de simuler une côte, de varier les entrainements. Il est parfois plus facile de « changer de parcours » sur un tapis de course qu’en extérieur. Quant à la monotonie supposée de la course sur tapis, elle n’est plus d’actualité. Lancez- vous sur un tapis de course NordicTrack en écoutant de la musique, en regardant une série sur votre tablette… et ne voyez pas le temps passer. Les tapis haut de gamme proposent même un écran, sur lequel un paysage « défile » au rythme de votre foulée, pour vous faire vivre un agréable voyage immobile.

    La course sur tapis a décidément bien des arguments pour se défendre. Mais si au lieu de voir la course sur tapis et la course en extérieur comme rivaux, on les considérait comme complémentaires ? Equipez-vous du tapis qui vous convient – vous trouverez forcément votre bonheur dans la gamme NordicTrack – pour vous entrainer régulièrement et développer votre souffle… Vous profiterez mieux, ensuite, d’une course à l’extérieur, qui vous offre des sensations différentes et le plaisir de la découverte, plus que la recherche de performance.

     

    Un tapis de course dans un petit appartement, c’est possible

    Vous avez renoué avec la course pendant les vacances et pas de doute, une pratique régulière vous donne plus d’énergie et de souffle. Vous êtes même de meilleure humeur. Alors vous avez décidé de vous offrir un tapis de course, qui vous permettra de faire du sport régulièrement, malgré vos horaires de travail, les intempéries, ou le manque d’attrait de la course en ville. Reste à trouver le modèle qui rentrera dans votre petit appartement citadin.

    Un tapis de cours compact ou pliable ?

    Lorsque l’on a peu de place, il est tentant de choisir un modèle plus petit ou compact. C’est une mauvaise idée. Trop étroit, le tapis perd en confort d’utilisation. Trop court, il limite vos foulées et ne vous permet pas de courir – il devient un tapis de marche – surtout si vous êtes grand. Préférez un modèle offrant une grande surface de course, au minimum 140 sur 46 cm – mais pliable. A condition qu’il soit facile de le replier bien sûr. L’idéal : les modèles dotés d’un piston hydraulique, qui simplifie l’ouverture (c’est le piston qui retient le poids, pas vous).

    C’est le choix fait par NordicTrack, dont la quasi-totalité des modèles est pliable (seules les gammes Incline Series et Elite Series se composent uniquement de modèles fixes). Et dont tous les modèles pliables sont dotés d’un piston accompagnant l’ouverture. Mais aucun compromis n’a été fait sur la surface de course, de 140 cm de long minimum. Un ultime conseil : installez votre tapis pliable de façon à pouvoir le déplier et l’utiliser sans avoir à le déplacer à chaque fois.

    Faites une place à votre tapis de course

    Mais au fait, où mettre votre tapis de course dans votre petit appartement ?

    Trois possibilités :

    • Dédiez une pièce à votre entraînement. L’idéal est bien sûr de consacrer une pièce à votre pratique sportive. Votre chambre d’ami est utilisée une fois par an ? Remplacez le lit par un canapé convertible ou un lit pliant. Vous avez un bureau peu utilisé ? Installez votre ordinateur dans le salon. Vous gagnerez ainsi assez de place pour votre tapis de course qui, lui, va servir plusieurs fois par semaine.
    • Installez votre tapis de course dans le séjour… Vous n’avez ni chambre d’ami ni bureau : placez votre tapis dans votre séjour. Les modèles pliants utilisent peu de place au sol lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Dissimulez-le sous une jolie housse en tissu, ou cachez-le derrière un paravent ou des plantes. Ou assumez-le tout simplement : il sera dans un premier temps le sujet de conversation de vos convives… qui l’oublieront très vite.
    • …ou dans votre chambre. La dernière option, la chambre. Si vous ne l’occupez que pour dormir, poussez le lit et faites une place au tapis de course : ce sera une façon d’optimiser à la fois l’utilisation de votre appartement et votre santé.
    Pliage horizontal ou vertical ?
    Il existe des tapis de marche se repliant à plat, tellement compacts qu’ils peuvent se glisser sous un lit une fois l’entraînement terminé. Soyons clairs : ils ne sont pas adaptés à une pratique régulière. Trop légers, peu puissants, ils pourront accompagner une rééducation par exemple, mais pas vous aider à perdre du poids, améliorer votre souffle ou préparer une course. Les modèles plus lourds et plus volumineux se replient verticalement, libérant de la surface au sol. Ils sont certes moins faciles à camoufler, mais permettent un véritable entrainement.
     
    Dans un studio, préférer un vélo d’appartement ?

    Si vous habitez un tout petit studio, où le tapis de course reste définitivement impossible à loger, ne renoncez pas pour autant à un équipement de home training. Pensez au vélo d’appartement, qui permet de garder la forme, travailler le cardio et renforcer votre musculature, en étant moins encombrant. Surtout si vous optez pour un vélo de biking (un vélo d’entraînement, qui offre des sensations plus proche du vélo de route, et qui est particulièrement compact).

    Si vous pouvez accueillir chez vous un tapis de course, allez jeter un œil à la gamme NordicTrack : tapis classiques ou pliables, inclinables (voire très inclinables), agrémentés de la technologie de coaching immersif iFit... Il y a sûrement un tapis de course NordicTrack qui correspond à vos attentes et à vos besoins. 

     

    Découvrez les 3 (principaux) avantages de l’Incline Trainer

    Connaissez-vous l’Incline Trainer ? Ce tapis de course unique imaginé par NordicTrack peut s’incliner jusqu’à 40 %, et décliner de -1 à -6 %. Il offre ainsi une nouvelle façon de s’entraîner, avec des avantages inédits. Nous vous présentons ici les principaux, à vous de découvrir les autres.
     
    1. Vous vous préparez à vos parcours outdoor

    La Terre n’est pas plate. Les parcours de randonnée ou de course en plein air non plus. Et dans un parcours outdoor, vous alternez généralement montées et descentes. Une succession de configurations qui vous impose des changements de rythme, des positions différentes… et qui font le charme de l’outdoor.

    Et si vous retrouviez ces sensations sur un tapis de course ? C’est désormais possible, avec l’Incline Trainer, une exclusivité de chez NordicTrack. L’incline trainer vous permet de préparer votre prochaine sortie « dans le monde réel » grâce à sa compatibilité iFit : une technologie de coaching avant-gardiste et immersive. Il vous suffira pour cela de sélectionner le parcours de votre choix sur l’interface web Ifit puis de le télécharger sur votre tapis de course Incline Trainer qui le suivra au mètre près en s’inclinant et en déclinant en temps réel selon la topographie du terrain choisi. Plus que jamais, courir sur un tapis de course plutôt qu'en plein air présente bien des avantages !

    2. Vous perdez plus de poids, plus vite

    Votre objectif est de perdre du poids et de retrouver un corps svelte et musclé ? L’Incline Trainer va devenir votre meilleur allié. Car plus vous inclinez le tapis, plus la dépense calorique augmente. Par exemple ? Vous faites 90 kg et marchez simplement, pendant 20 minutes, sur votre tapis de course : à plat, vous dépensez 87 calories. Avec une inclinaison de 10°, vous en dépensez 157. A 40°, la dépense calorique bondit à 381 calories : presque 5 fois plus qu’à plat. Alors pour perdre du poids et retrouver la ligne, l’Incline Trainer est résolument plus efficace qu’un autre tapis de course, puisque la majorité des tapis du marché s’incline de 10° maximum.

    3. Vous sollicitez de nouveaux muscles

    Vous l’avez remarqué : lorsque vous randonnez en montagne, vous avez des courbatures inhabituelles sur terrain plat. Les quadriceps « tirent » bien sûr, mais les fessiers et les mollets se font aussi beaucoup plus sentir. Normal, puisque la course en côte vous place dans des positions différentes. C’est une question de biomécanique de course : en montée, vous attaquez le sol beaucoup plus facilement avec l’avant du pied qu’avec le talon et contractez davantage vos fessiers.

    Avec l’Incline trainer, vous reproduisez toutes les topographies de terrains possibles directement sur votre tapis de course et variez ainsi vos entraînements. De plus, en variant l’inclinaison durant votre entraînement, vous pratiquez un renforcement musculaire dynamique bien plus complet qu’avec un tapis de course classique – qui pourtant permet déjà de se muscler – et travaillez votre puissance grâce à un travail de côte. Prêt à relever le défi ?

    Un entraînement plus fun et varié

    Ces 3 avantages ne vous donnent qu’un aperçu des innombrables atouts de l’Incline Trainer. Avec lui vous découvrirez aussi des variantes d’entraînement infinies, apprendrez à jouer sur inclinaison et la déclinaison pour marcher, courir, monter, descendre, travailler votre foulée. Vous renforcerez votre musculature et brûlerez plus de calories que jamais. Vous vous amuserez même sur votre tapis à l’arrêt, avec une inclinaison fixe, pour inventer des exercices de renforcement musculaire statique et muscler votre corps « à la carte ». Sensations garanties.

    Il est temps pour vous de découvrir l'Incline trainer en détails. N’hésitez pas à visionner aussi les vidéos inspirantes que vous trouverez sur Youtube. Bientôt, ce seront les vôtres que vous pourrez mettre en ligne !

     

    Vélo

    Vélo d'appartement : quels sont les critères de choix pour trouver le bon modèle ?

    Choisir son vélo d’appartement n’est pas si simple. L’offre est vaste, le vélo d’appartement plus technique qu’il n’y paraît. Et vous méritez un équipement à la hauteur de votre motivation. Alors soyez exigeant, et surtout sachez distinguer les critères essentiels pour trouver le modèle qui vous convient, selon vos objectifs. Vous cherchez un vélo d’appartement pour maigrir, vous remettre en forme ou développer votre cardio ? Suivez le guide…

    Un vélo d’appartement stable, un pédalage fluide

    Ne vous y trompez pas : un vélo d’appartement est bien plus qu’un pédalier et une selle. Alors, pour faire le bon choix, il faut d’abord connaître les différents éléments clés de votre vélo fitness.

    • La roue d’inertie, que vous entrainez lorsque vous pédalez, ne détermine pas la difficulté du pédalage, mais sa fluidité. Une roue trop légère vous donnera une sensation d’à-coups à chaque coup de pédale. Plus elle sera lourde, plus le pédalage sera confortable. Certains conseillent un minimum de 3 kg : c’est trop peu. Misez sur au moins 7 kg, voire 9 kg pour un usage régulier ou intensif.

    • La résistance, réglable, va permettre d’accroitre la difficulté de pédalage et simuler une côte par exemple. Si elle est mécanique, vous la réglez avec une molette à tourner. Si elle est magnétique, vous pourrez l’ajuster simplement et avec précision depuis la console placée sur le guidon, et surtout aurez accès à des programmes d’entraînement prédéfinis, qui modulent la résistance automatiquement. Quant à la résistance maximale de votre vélo d’appartement, elle sera toujours suffisante pour un entraînement standard. À moins d’être un sportif accompli à la recherche de performance extrême, ce n’est pas un critère de choix essentiel.

    • La console, si elle est compatible Bluetooth, vous permettra de connecter votre vélo d’intérieur à Internet. Et d’entrer dans l’ère du fitness interactif. Par exemple, avec la technologie iFit de NordicTrack, vous comparez vos performances avec celles de la communauté iFit, accédez à des programmes d’entrainement variés, imaginez votre parcours partout dans le monde avec GoogleMaps®… Un « plus » indéniable, pour varier les séances et rester motivé. Toutefois, si vous deviez faire des concessions pour optimiser votre budget, c’est peut-être au Bluetooth que vous pourrez renoncer : vous pourrez tout de même vous entrainer et progresser.
    Le confort, un critère plus important que vous ne le pensez
    La selle ajustable en hauteur et horizontalement, et le guidon réglable que vous pouvez avancer ou reculer, sont des points essentiels. Ainsi, vous trouverez la position optimale, ne générant aucune gêne ou tension. Quant à la position – vélo droit classique ou vélo assis, avec un siège et un dossier – elle dépend de vos objectifs. Vous avez des problèmes articulaires, vous êtes un "senior", vous êtes en convalescence ? Le vélo assis vous permettra d’atteindre – et même de dépasser – vos objectifs sans risque de blessure ou de démotivation. Les vélos assis de la gamme Recumbent series de NordicTrack sont tellement confortables qu’on s’y installerait pour le plaisir. Vous voulez travailler de façon intensive le bas du corps (fessiers, cuisses, mollets) et développer vos capacités cardio-respiratoires ? Plus confortable, le vélo d’appartement assis autorise des entraînements plus longs, et un vrai travail d'endurance. Attention toutefois, il est aussi plus volumineux qu'un vélo d'appartement classique.

    Car c’est un autre critère : la facilité à ranger votre vélo fitness… dans votre appartement. Les vélos d’appartement pliables peuvent se ranger dans un grand placard. Mais attention : un vélo fitness ne doit pas être trop léger, afin de rester stable lorsque vous pédalez… Et finalement, pourquoi cacher votre vélo NordicTrack ? Son design est élégant et soigné, et il ne déparera pas dans votre intérieur. Maintenant vous savez tout ou presque. Idéal pour tonifier le bas du corps, renforcer votre souffle et votre cardio, perdre du poids ou vous dépasser, le vélo d’appartement va devenir votre allié (peut-être même votre ami ?) pour les années à venir. Alors autant prendre le temps de bien le choisir. Vous devrez le retrouver avec plaisir et enthousiasme à chaque entraînement, pour ne pas vous démotiver. Alors, au-delà des critères techniques et du confort indispensable, choisir son vélo d’appartement est aussi un choix subjectif : il doit vous plaire. Et si vous hésitez entre deux modèles, suivez votre coup de cœur !

    Vélo elliptique

    Comment choisir votre vélo elliptique, pour vous entraîner à domicile ?

    Plus complet que le vélo d’appartement, moins exigeant que le rameur, le vélo elliptique fait travailler tout le corps, pour un entraînement complet. Remise en forme, cardio-training, perte de poids : il s’adapte à toutes les situations. À condition de le choisir judicieusement.

    Le vélo elliptique, pour faire travailler tous les muscles

    Le vélo elliptique est l’un des appareils de fitness des plus complets . Contrairement au vélo d’appartement, il vous fait travailler debout et sollicite ainsi le haut comme le bas du corps . Imposant des mouvements fluides et sans à-coup, il n’est pas violent pour les articulations. Vous permettant d’adapter la vitesse et la difficulté de l’entraînement, il s’adapte à tous les utilisateurs, novices ou confirmés, et tous les objectifs : renforcement musculaire, perte de poids, cardio... Ultime atout : son entretien est simple et peu contraignant. En clair, le vélo elliptique est l’appareil de fitness idéal à avoir chez soi. Mais comment le choisir ?

    La taille et le poids, des critères de choix

    Vous pourriez être tenté d’opter pour l’appareil le plus compact et léger, pour ne pas encombrer votre appartement. C’est un mauvais calcul.

    • Pas question de faire des compromis sur la longueur : vous devez pouvoir réaliser des mouvements amples. La longueur minimale conseillée est de 1 mètre. Plus, c’est encore mieux. Moins, c’est bien insuffisant. En revanche, si vous avez peu de place pour l’installer, pensez à vérifier que le vélo elliptique est équipé de roulettes pour pouvoir le déplacer, voire choisissez un modèle pliable.
    • Pas question non plus de miser sur un « poids plume » : un appareil trop léger sera moins stable, et rendra votre entraînement peu confortable. D’autant plus que le poids est essentiellement lié à celui de la roue d’inertie. Et comme pour le vélo d’appartement, plus la roue d’inertie est lourde et plus le pédalage sera fluide. Le minimum : 7 kg.
    Des critères à ne pas négliger

    D’autres caractéristiques doivent être prises en compte :

    • La roue d’inertie à l’avant ou à l’arrière ?
      • Avec une roue placée à l’arrière, le pédalage simule le mouvement du jogging, avec une foulée circulaire : le transfert de poids d’une jambe à l’autre est plus important, l’effort musculaire moindre. C’est parfait pour la perte de poids.
      • Avec une roue placée l'avant – plus rare sur les modèles grands publics – le pédalage reproduit le mouvement du skieur de fond, avec une foulée plus plate. Les genoux sont moins sollicités. Mais les muscles le sont davantage, et la vitesse de rotation est plus lente. C’est idéal pour le renforcement musculaire.
    • Un guidon fixe ou des bras mobiles ?
      • Le guidon fixe favorise le travail du bas du corps.
      • Les bras mobiles font travailler aussi le haut du corps : 80% des muscles sont alors sollicités; L’idéal est d’avoir les deux.
    • La console n’est pas un gadget. Si vous faites du cardio, préférez une prise du rythme cardiaque via une ceinture dorsale ou abdominale, plus fiable et moins contraignante que le capteur sur le guidon. Et même s’il vous semble relever du gadget, l’ordinateur qui mesure votre effort et votre progression est toujours un outil de motivation autant que de suivi de vos performances.
    Le vélo elliptique, un entraînement complet et profitable
    Sur le vélo elliptique, le mouvement de poussée sur les pédales fait travailler cuisses, fessiers et mollets. En utilisant les bras mobiles, vos bras, épaules et pectoraux sont sollicités, tandis que pour conserver l’équilibre et garder le dos droit, vous renforcez abdominaux et lombaires.  
     

    Le vélo elliptique est aussi un appareil de cardio training. Or le cardio, on le sait, est bénéfique pour la santé. Il améliore vos capacités cardio-respiratoires et régule la tension. Certaines études suggèrent même qu’il constituerait une prévention efficace contre les risques de diabète de type 2 et réduirait le « mauvais » cholestérol 1 , participerait à la prévenir l’Alzheimer 2 , le Parkinson et d’autres liées à la vieillesse 3 !

    Plus d'informations :

    Vous connaissez maintenant toutes les caractéristiques clés du vélo elliptique ? Vous savez comment faire votre choix ? Il ne vous reste plus qu’à découvrir la gamme NordicTrack et ses nombreux modèles, du plus simple au résolument « pro » !

    Cross training 

    Le Fusion C.S.T, complet et innovant

     Toute une salle de fitness chez vous ? C’est possible avec le Fusion C.S.T. Complet et innovant, il vous offre une souplesse d’utilisation inédite, associée à un coach interactif qui vous guide jusqu’à votre objectif, quel qu’il soit. Développez votre force ou votre souplesse, votre endurance ou votre agilité… ou tout à la fois, pour un programme de cross-training complet! 
     
    Fusion CST : un entrainement complet pour être prêt le jour J

    Quel que soit votre objectif, le Fusion CST vous aidera à l’atteindre. D’une souplesse d’utilisation inédite et accompagné d’un coach interactif, cet appareil hybride vous offre des séances efficaces et variées. Il accompagne tous vos entrainements et vous prépare à tous les défis : avec lui c’est sûr, vous serez prêt le jour J.

    Une totale souplesse d’utilisation

    Quel que soit votre sport, votre challenge ou votre objectif, votre entraînement comportera inévitablement, en proportions variables, de la musculation et du cardio. Pour une préparation complète et efficace, il vous faudrait en théorie au moins deux appareils différents, à moins de choisir le Fusion CST. Cet appareil combine musculation et cardio en vous faisant répéter des mouvements avec charge variable par intervalles courts de haute intensité. Son nom le souligne d’ailleurs : « CST » signifie « Cardio Strength Training », autrement dit “entraînement cardio et force”. Vous craignez de ne pas toujours savoir comment vous entraîner avec cet appareil innovant ? Pas de panique ! Le Fusion CST est indissociable de l’application iFit Fusion et de sa tablette tactile sur laquelle vous pourrez suivre une panoplie de séances guidées par des coachs !

    Pour tenir sa promesse, le Fusion CST rassemble :

    • pas moins de 8 poulies de différentes hauteurs, et 6 poignées ergonomiques ;
    • une résistance magnétique pour disposer de 20 niveaux de difficulté et garantir des mouvements fluides, sans avoir à manipuler des poids donc dans un silence total ;
    • une tablette tactile accompagnée d’un an d’abonnement iFit, pour des entraînements sur mesure et ultra interactifs.
    Ultime atout : un design superbe de compacité et d’élégance. Le Fusion CST pourrait s’installer sans déparer dans votre salon.
     
    Le « home training » nouvelle génération

    Vous connaissez sûrement les secrets d’un entraînement réussi, continu et permettant d’atteindre ses objectifs. Il doit être global, associer travail musculaire et cardio, être ludique et enfin être accompagné par les conseils d’un coach expert. Avec le Fusion CST, NordicTrack a réussi à rassembler tous ces critères dans un seul appareil. Une véritable prouesse. Mieux encore, le Fusion CST mélange musculation et cardio dans une démarche de Cross Training, pour optimiser le rapport Temps passé / Intensité de la séance. La moindre minute d’exercice est efficace et vous fait progresser vers votre objectif final. Vous obtenez des résultats plus rapides et à la date voulue, vous êtes prêts.

    Mais pour obtenir ces résultats, il faut bien sûr réaliser des entraînements parfaitement pensés. Pas de problème : avec Fusion CST, vous pouvez compter sur un coach personnel et attentif.

    Un coaching connecté pour guider votre entraînement

    En effet, pour prendre en main et tirer le meilleur parti de cet équipment de home training "nouvelle génération", un coach est indispensable. Pour cela NordicTrack a décidé d’offrir, avec le Fusion CST, une année d’abonnement à iFit : une technologie de coaching connectée. Comment vous entraîner, selon vos objectifs ? Quelles sont les erreurs à éviter ? Comment équilibrer votre entraînement ? Quels mouvements exécuter ? A quelle intensité ? Le coaching connecté conçu sur mesure pour le Fusion CST répond à toutes vos questions et met à votre disposition des séances personnalisées et motivantes. En clair, pour la première fois avec le Fusion CST, vous bénéficiez à la maison de tous les services d’une salle de sport : les équipements et le coach. Sans ses inconvénients.

    N’hésitez plus : venez découvrir le Fusion CST, l’appareil de home training le plus complet et innovant de la gamme Nordic Track.

    Améliorer votre corps, tout simplement

    La base du Fusion CST, c’est l’entraînement fonctionnel. Un entraînement dont l’objectif est d’améliorer le mouvement du corps dans sa globalité. À une personne âgée, l’entraînement fonctionnel apporte bien être, confort de vie, mobilité plus sûre et fluide. Au sportif, débutant ou confirmé, il apporte une optimisation du mouvement dans toutes ses dimensions : précision, fluidité, force, vitesse... De plus l’appareil révolutionnaire dispose d’un atout supplémentaire non négligeable : un entretien facile.

    Rameur

    Le rameur, complet et performant

    Le rameur mérite sa réputation d’appareil de fitness le plus complet et le plus performant : il sollicite aussi bien le haut que le bas du corps, et 90 % des muscles, pour un entraînement complet. C’est peut-être aussi le plus exigeant, mais il suffit de l’apprivoiser et d’assimiler le bon geste à effectuer, pour se voir progresser. C’est aussi l’un des plus gratifiants !

    Avec le rameur, quels sont les muscles renforcés ?

    Le rameur est souvent désigné comme étant le plus complet des appareils de fitness. Une réputation méritée : il sollicite 90 % des muscles, c’est un appareil cardio parmi les plus performants, il accroît la souplesse et réduirait même le stress... Qu’attendez-vous pour plonger ?

    Un entraînement ultra-complet

    Si vous demandez autour de vous quel est l’appareil de fitness le plus complet, on vous citera le plus souvent le rameur. A juste titre. Le rameur est en effet l’appareil qui fait travailler le plus de muscles. Même un peu plus que le vélo elliptique, qui mobilise déjà 80 % des muscles à chacune de vos séances.

    Cette prouesse tient à la conception même du rameur. Son siège coulissant fait travailler vos jambes, la poignée à tirer vers vous fait travailler vos bras et vos épaules, tandis qu’abdominaux et dorsaux sont mobilisés pour maîtriser le mouvement du buste, vers l’avant et vers l’arrière. Même les muscles qui maintiennent vos articulations, appelés muscles fixateurs, sont sollicités.

    Résultat ? Un renforcement musculaire généralisé qu’aucun autre appareil de fitness n’est capable d’apporter. Le rameur va renforcer votre dos, raffermir vos bras et vos abdos, galber votre poitrine et raffermir vos fesses... C’est finalement toute votre silhouette qui est redessinée et harmonisée !

    Renforcement musculaire, cardio, et plus encore

    Vous l’avez compris, le rameur permet d’effectuer un renforcement musculaire des plus complet. Mais c’est aussi un appareil idéal pour faire du cardio-training et renforcer son cœur et son système respiratoire.

    Alors bien sûr, en faisant travailler de nombreux muscles, le rameur vous permet de brûler un maximum de calories : 300 à 400 kcal de l’heure à faible intensité, et jusqu’à 800 à haute intensité. Il est le complément idéal d’une alimentation équilibrée pour perdre du poids, ou plus exactement de la graisse. Le rameur pourra ainsi gommer la cellulite et la culotte de cheval. Il aurait aussi la capacité de prévenir les maux de dos, d’améliorer la souplesse grâce à l’amplitude des mouvements qu’il exige, ou encore de réduire le stress et d’améliorer la bonne humeur. Un sport miracle ? Pas tout à fait puisqu’il exige comme toujours un entraînement régulier. Toutefois ses résultats sont rapides : en quelques semaines, à raison de 2 séances hebdomadaires, vous verrez les résultats sur votre silhouette.

     
    Ramer sans galérer

    Enfin, le rameur ménage vos articulations, est adapté aux personnes en surpoids et même autorisé aux femmes enceintes. Mais en contrepartie attention, il nécessite un temps d'apprentissage. Si vous êtes grand débutant, envisagez 2 ou 3 séances avec un coach, ou un ami qui vous pourra apporter un regard extérieur, pour adopter la bonne posture et les bons gestes et vous permettre de ramer sans “galérer”. Ultime avantage, le rameur est généralement pliable : c’est le cas des appareils NordicTrack, qui associent ergonomie, confort et gain de place pour le rangement. Et si c’était le bon moment pour vous lancer ?

     

    Comment bien débuter votre entraînement avec votre rameur

    Les rameurs aujourd’hui ont souvent remplacé leur deux « rames » par une poignée centrale. Leur utilisation n’a pourtant que très peu changé. Mais attention, ne vous y trompez pas : utiliser un rameur n’est pas aussi intuitif qu’il n’y parait. Heureusement avec quelques conseils et recommandations, vous saurez comment tirer parti de votre nouvel appareil de home fitness et gérer au mieux vos entraînements.

    Faites travailler tous vos muscles

    Tout comme le vélo elliptique ou le tapis de course par exemple, le rameur est un appareil de musculation mais aussi de cardio training. Il permet de faire travailler quasiment tous vos muscles et de suivre un entraînement complet, à condition toutefois de l’utiliser correctement. Ce qui mérite quelques explications.

    Commençons par une présentation du rameur, sans doute le moins connu des appareils de home fitness. Cet appareil doit son nom aux mouvements qu’il impose, similaires à ceux d’une personne qui actionne les rames d’un aviron. Pourtant aujourd’hui, certains rameurs ne sont pas équipés de deux « rames », mais d’une unique poignée centrale.

    Bien sûr, le rameur traditionnel vous met en situation réelle. Mais le rameur « à tirage central » vous garantit un travail symétrique : c’est donc le modèle idéal pour un appareil de home fitness. En effet lorsque vous vous entraînez seul chez vous, personne ne peut vous alerter si vous tirez davantage sur un bras (ce qui est souvent le cas si on n’y prend pas garde : le bras le plus musclé tire davantage, accentuant encore la dissymétrie).
     
    Apprenez les bons gestes

    Le rameur à tirage central peut être un choix parfait pour reprendre le sport, faire de la musculation ou renforcer votre cardio.

    Pour l’utiliser parfaitement vous devez tout d’abord placer vos poignets vers l’avant, les coudes ramenés vers l’arrière. Puis lors de chaque traction, vous tirez sur les bras et poussez vos jambes, tout en gainant le dos : c’est tout votre corps qui tire la poignée. Votre buste doit rester vertical, avec le dos bien droit et les épaules au-dessus du bassin. Ne tirez pas la poignée vers le haut : en fin de course la poignée doit être proche de votre nombril, pas de votre menton. Quant aux genoux, ils doivent toujours rester légèrement fléchis : évitez l’extension complète qui malmènerait vos articulations. Vous pouvez ensuite revenir à la position de départ : étendez vos bras et fléchissez les jambes, en accompagnant la poignée qui revient vers le volant d’inertie.

    Les secrets d’une séance réussie ? Commencez bien sûr par un échauffement. Ensuite, évitez les erreurs communes : tendre complètement les bras ou les jambes (coudes et genoux doivent rester légèrement fléchis), ne pas pousser avec les jambes, écarter les coudes ou se pencher vers l’arrière. Mais rassurez-vous, une fois le bon geste acquis, tout cela sera naturel !

     
    Des séances à organiser selon vos objectifs

    Vous voulez perdre du poids ? Réglez votre rameur sur une résistance faible à moyenne et faites 2 ou 3 séances hebdomadaires, de 30 à 45 minutes à une cadence régulière. En plus de maigrir, vous raffermirez votre ventre et vos fesses et gommerez la culotte de cheval. Vous pouvez aussi choisir un entrainement fractionné pour maigrir.

    Vous voulez renforcez votre cardio? Effectuez 3 séances par semaine, en optant pour un entraînement fractionné : alternez 4 minutes de mouvements rapides (20 à 22 « coups de rame » par minute, c’est-à-dire un mouvement toutes les trois secondes) et 1 minute de récupération (avec des mouvements lents, pour une récupération active).

    Vous visez une remise en forme globale ? Conservez la même cadence durant les 20 premières minutes, selon votre niveau, puis augmentez l’allure et alternez rythme soutenu et rythme modéré en prolongeant l’entraînement 15 à 20 minutes de plus.

    Bien sûr, si vous avez un modèle proposant des programmes intégrés, comme par exemple le RX 800 ou RW 900 dans la gamme NordicTrack, choisissez un programme qui correspond à vos objectifs et laissez-vous guider. Il suffit de sélectionner le programme et de le démarrer : la résistance s’adapte automatiquement, tout comme le temps et la console intégrée vous permettent de savoir où vous en êtes.

    Avec les appareils de home fitness haut de gamme de NordicTrack, l’accompagnement n’est jamais négligé, alors jamais l’entraînement n’a été aussi facile. Quand commencez-vous ?